Accueil Urgences Pharmacie Informations légales Conseils Liens utiles Nous contacter Faire un don

   

Recherche personnalisée

 

 

Fiche conseil:

Hépatite B

 

 

 

Rédigé par AS Delepoulle

(Dr en pharmacie).

Dernière mise à jour le : 08/02/2015

 

         
         
         

Qu'est-ce que l'hépatite B?

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

 
L'hépatite B est une infection virale causée par le virus de l'hépatite B (ou VHB) qui s'attaque au foie. Elle peut entrainer une maladie chronique du foie et expose les sujets atteints à un risque élevé de décès par cirrhose ou cancer du foie.

Elle est transmise par voie sexuelle et/ou par le sang ou des liquides biologiques. Le risque des transmission salivaire est discuté et parait faible.

Le virus de l'hépatite B est 50 à 100 fois plus infectieux que celui du VIH.

Répartition géographique: L'hépatite B est endémique en Chine et dans d’autres régions d’Asie où les porteurs chroniques représentent 8 à 10% de la population adulte. L'infection est aussi fréquente en Amazone et dans le sud de l’Europe centrale et orientale. Au Moyen-Orient et dans le sous-continent indien, les porteurs chroniques représentent 2 à 5% de la population selon les estimations. En Europe occidentale et en Amérique du nord, cette proportion tombe à moins de 1%.

Comment se manifeste la maladie? Le virus de l’hépatite B provoque une hépatite aigue dont les symptômes se prolongent pendant plusieurs semaines: jaunissement de la peau et des yeux (ictère), urines foncées, asthénie extrême, nausées, vomissements et douleurs abdominales.

La rémission de la maladie peut être très longue (plusieurs mois à plusieurs années). Le virus de l’hépatite B peut également provoquer une infection chronique du foie qui évolue à un stade ultérieur vers la cirrhose ou le cancer.

Transmission de l'hépatite B
Le virus de l'hépatite B se transmet par contact avec le sang ou les liquides biologiques d’une personne infectée (sperme ou sécrétions vaginales). Le mode de transmission est le même que celui du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) mais le virus de l’hépatite B est 50 à 100 fois plus infectieux. À la différence du VIH, il peut survivre pendant au moins 7 jours à l’extérieur de l’organisme. Pendant toute cette période, il peut provoquer une infection s’il pénètre dans l’organisme d’une personne indemne.

Les voies de transmission sont les suivantes:

  • périnatale (de la mère à l’enfant pendant l’accouchement);
  • infections dans la petite enfance (infection asymptomatique due au contact étroit avec des proches infectés par l’échange d’objets contaminés avec un membre de l’entourage porteur du virus (ciseaux, rasoir, brosse à dents…)
  • injections à risque (drogues, tatouages, piercing); transfusions sanguines (dans les pays en développement)
  • rapports sexuels non protégés.
  • personnels de santé par contact avec le sang et/ou les liquides biologiques des patients infectés.
Évolution de l'hépatite B
L'hépatite B est un virus dont le génome est à ADN. Comme avec tous les virus à ADN (herpes, varicelle, EBV, CMV…), on ne se débarrasse jamais vraiment d'une hépatite B, mais l'immunité peut permettre de faire apparaitre des anticorps protecteurs (anticorps anti HBs = Ac HBs) reflet du contrôle par le système immunitaire de l'infection et de l'absence de multiplication virale. Mais, même après extinction virale, il persiste des copies d'ADN susceptibles d'entrainer des réactivations du virus (reprise de la multiplication virale). Alors les anomalies du bilan hépatique réapparaissent et la maladie peut s'aggraver.
 

Le saviez-vous?

On ne « guérit » jamais d'une hépatite B

 

Facteurs de risque de chronicité Le danger de l'infection par l'hépatite B est le risque de chronicité de la maladie et le risque d'évolution vers une cirrhose ou un cancer du foie. Les principaux facteurs de risque de chronicité sont:
  • L'âge au moment de l'infection: plus l'hépatite B est contractée jeune (nourrisson, enfants), plus le risque d'évolution vers une cirrhose est grand (90% chez le nourrisson, 30 à 50% entre 1 et 4 ans, 25% dans l'enfance, 10% chez les adultes).
  • La coinfection par le VIH: l'évolution vers l'hépatite B chronique est 3 à 6 fois plus fréquente après contamination par le VHB que pour un patient non infecté par le VIH (E Kellerman. Prevalence of Chronic Hepatitis B and Incidence of Acute Hepatitis B Infection in Human Immunodeficiency Virus Infected Subjects. J Inf Dis 2003;188: 571-577.). La cirrhose survient plus précocement chez les patients coïnfectés que chez les patients séronégatifs pour le VIH. Dans une étude américaine sur une population d'homosexuels masculins, le risque de mortalité d'origine hépatique est 19 fois plus élevé en cas de coïnfection par le VIH qu'en cas d'infection par le VHB seul. Ce risque est d'autant plus élevé que les CD4 sont bas (<100/mm3) (Thio CL, Seaberg EC, Skolasky R Jr et al. HIV-1, hepatitis B virus, and risk of liver-related mortality in the Multicenter Cohort Study (MACS). Lancet. 2002; 360: 1921-1926).

 

  MA PHARMACIE EN LIGNE »  

HÉPATITE B »

 
         
         
         

Prévention de l'hépatite B.
Comment éviter d'attraper l'hépatite B?

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

MST (maladies sexuellement transmissibles)

Cette infection est transmissible par voie sexuelle si la femme a ses règles. Utiliser dans ce cas des préservatifs, (norme NF)

Maladies transmise par le sang.

  • Ne pas partager avec des personnes saines, des objets pouvant avoir été en contact avec son sang (brosse à dents, coupe-ongle, rasoir…)

  • Refuser toute procédure invasive sans matériel neuf à usage unique ou sans stérilisation appropriée ( risque de transmission d'Hépatite B, Hépatite C, VIH).

  • Se munir si besoin avant le départ de matériel à usage unique (aiguilles, seringues).

  • Les transfusions sanguines représentent un risque majeur dans la plupart des pays aux structures sanitaires insuffisantes (Hépatite B, Hépatite C, VIH)

  • Lors de vos déplacements à l'étranger, refuser tout tatouage, piercing, perçage des oreilles, acupuncture

  • Si vous êtes toxicomane, utiliser du matériel à usage unique

 

  MA PHARMACIE EN LIGNE »  

HÉPATITE B »

 
         
         
         

Que faire en cas d'hépatite B ? 

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

Observance du traitement
  • La clé de la réussite du traitement est la bonne observance.
  • Respecter le rythme de vos examens médicaux
Ménager son foie
  • Limiter, voire de cesser la consommation d’alcool afin d'éviter le stade de fibrose hépatique. Méfiez-vous des médicaments contenant de l'alcool (sirops antitussifs)
  • Éviter les médicament hépatotoxiques (toxiques pour le foie)
  • Se faire vacciner contre l'hépatite A si le foie est atteint
  • Contrôler son poids et son alimentation.
  • Afin de limiter les nausées et les troubles digestifs, privilégier les petites portions d'aliments plutôt tièdes ou froids (le chaud augmente les odeurs et le dégout).
Protection de l'entourage
  • En cas d'hépatite B, faites vacciner votre partenaire contre l'hépatite B. Si votre partenaire n'est pas encore vacciné ou en cas de partenaires multiples, utilisez des préservatifs lors de vos rapports sexuels
  • Réserver à usage personnel tout objet susceptible d'être contaminé par le sang: brosse à dents, rasoir, coupe-ongle... En cas de souillure d'un objet par du sang contaminé, le faire tremper 20 minutes dans de l'eau de Javel

 

  MA PHARMACIE EN LIGNE »  

HÉPATITE B »

 
         
         
         

Voir aussi, liens utiles

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

© Vladyslav Starozhylov | Dreamstime.com

 

  MA PHARMACIE EN LIGNE »  

HÉPATITE B »

 
         
         
         

Suivi biologique de l'hépatite B

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

Quand faut-il se faire dépister ?

  • En cas de grossesse. Dépistage systématique en France pour toutes les femmes enceintes.
  • J'ai été transfusé avant 1992.
  • J'ai pris des drogues, partagé du matériel d'injection ou de snif  (cuillère, coton, paille).
  • J'ai été il y a longtemps opéré ou hospitalisé.
  • Ma mère est porteuse du virus de l'hépatite B.
  • Mon partenaire ou un de ses proches est porteur du virus.
  • J'ai eu des relations sexuelles non protégées.
  • J'ai fait de l'acupuncture, des tatouages, un piercing.
  • J'ai été incarcéré.
  • J'ai vécu dans un pays d'Asie, d'Afrique, du Moyen-Orient  ou en Amérique du Sud.
  • J'ai exercé ou j'exerce une profession à risques d'exposition au sang (infirmière, médecin).

Paramètres biologiques

Les paramètres biologiques permettent de déterminer de degré de l'atteinte hépatique
  • Transaminases: Le dosage des ALAT (alanine aminotransférases) et ASAT
  • Dosage de la bilirubine
  • Phosphatases alcalines
  • Taux de prothrombine (TP) et éventuellement le  dosage du facteur V (facteur de coagulation à synthèse hépatique, non vitamine K dépendant)
Paramètres virologiques Marqueurs directs:
  • L'antigène HBs associé aux enveloppes virales est aisément mis en évidence dans le sérum des patients par des techniques immuno-enzymatiques de type ELISA.
  • L'antigène HBc n'est pas retrouvé tel quel dans le sérum.
  • Antigène HBe qui est détecté dans le sérum en cas de multiplication virale, également par des techniques immuno-enzymatiques de type ELISA.
  • Charge virale: L'ADN viral circulant associé aux particules virales infectieuses est mis en évidence par des techniques d'hybridation moléculaire.
Marqueurs indirects :

Ce sont les anticorps secrétés par le patient lorsqu'il rencontre les différents antigènes du virus B : l'anticorps anti-HBs, les anticorps anti-HBc IgG et anti-HBc IgM, et l'anticorps anti-Hbe. Ils sont eux aussi détectés par des méthodes immuno-enzymatiques de type ELISA.

 

  MA PHARMACIE EN LIGNE »  

HÉPATITE B »

 
         
         
         

Comment traiter l'hépatite B?

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

© Martin Allinger | Dreamstime.com Le choix du traitement dépend du risque de résistance aux antiviraux. La stratégie thérapeutique sera fonction de la charge virale et du taux des transaminases.
  • Faible charge virale et transaminases élevées: l'interféron pégylé doit être envisagé en première intention.
  • Charge virale élevée et/ou des transaminases peu élevées (facteurs prédictifs de mauvaise réponse à l'interféron), et/ou chez les patients présentant des contre-indications à l'interféron ou ayant présenté des effets secondaires à l'interféron, un traitement par analogues de nucléosides doit être envisagé de première intention. Pour les patients positifs pour l'antigène HBe (très forte charge virale), l'entécavir semble être, aujourd'hui, la meilleure option thérapeutique de première ligne chez ces patients.
  • Cirrhose décompensée: l'interféron pégylé est contre-indiqué compte tenu des effets secondaires hématologiques, du risque de décompensation hépatique. Une combinaison d'analogues de nucléosides permet d'obtenir un effet antiviral rapide et de réduire le risque de résistance pendant le temps d'attente sur liste d'attente de greffe. L'effet antiviral s'accompagne parfois d'une amélioration telle de la maladie hépatique que le patient ne doit plus être transplanté.

Interféron alpha 2a (Roferon A®), l’interféron alpha 2b (Intron A®) et l’interféron alpha 2a pegylé (Pegasys®).

L'interféron pégylé est aujourd'hui préféré aux autres interférons en raison de sa supériorité (administration hebdomadaire)

Mécanismes d’action: L’interféron alpha associe des effets

  • Antiviral
  • Immunomodulateur (permet de renforcer la réponse immunitaire contre le virus de l'hépatite B)
  • Anti-fibrosant
  • Anti-tumoral

Une réponse prolongée et durable après l’arrêt du traitement par l’interféron n’est observée que chez 30% des patients en moyenne.

Antiviraux = nucléosides
  • Lamivudine ou 3TC (Zeffix®, Epivir®): Le 3TC est le plus ancien des nucléosides inhibiteurs de la polymérase du VHB, également efficace sur la transcriptase inverse du VIH, elle est utilisée à la dose de 100 mg par jour pour le traitement de l'hépatite B (contre 300 mg par jour dans le traitement du VIH). Sous 3TC, l'ADN du VHB baisse rapidement, mais des mutations sont présentes chez 70% des patients après 4 ans de traitement (4). Chez les patients co-infectés par le VIH, l'apparition de ces résistances est plus rapide : 47% des cas après 2 ans de traitement (5), et 90% après 4 ans. La fréquence de survenue d'une mutation de résistance est ainsi évaluée à 20% par an.

  • L'emtricitabine (Emtriva®): C'est un dérivé fluoré du 3TC, prescrit à la dose de 200 mg/j et il est efficace à la fois sur le VIH et le VHB. Son efficacité et les risques d'apparition de résistance sont similaires à ceux du 3TC
  • Adéfovir dipivoxil: Hepsera®: Analogue nucléotidique bloquant la réplication virale du VHB (blocage de l'ADN polymérase assurant la synthèse de l'ADN viral). Il est efficace sur les mutants résistants du 3TC. Indication: Hépatite B chronique de l'adulte  avec réplication virale active, élévation persistante des ALAT, inflammation hépatique active et fibrose. Posologie: 1 comprimé à 10mg par jour. Effets indésirables: asthénie, céphalées, douleurs abdominales, nausées, dyspepsie, augmentation de la créatininémie.

  • Entécavir: Baraclude®: Analogue nucléosidique bloquant la réplication virale du VHB (blocage de l'ADN polymérase assurant la synthèse de l'ADN viral). Indication: infection chronique de l'adulte par l'hépatite B avec réplication virale active, élévation persistante des ALAT, inflammation hépatique active et/op fibrose prouvée histologiquement (sur biopsie). Effets indésirables: céphalées, vertiges, nausées, dyspepsie, vomissements, insomnie.

Immunoglobulines anti-HBS Si le patient est transplanté, la combinaison de nucléosides doit être poursuivie, en association avec des immunoglobulines anti-HBs.

Avant de prendre ce traitement, consultez notre fiche conseil : Médicaments, horaires alimentation

  MA PHARMACIE EN LIGNE »  

HÉPATITE B »

 
         
         
         

Traitement préventif de l'hépatite B

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

Vaccination

Le vaccin est une protection sure et efficace à 95% contre l'hépatite B.

Recommandée pour tous les enfants avant l’âge de 15 ans, en privilégiant la vaccination du nourrisson (dès la naissance), avec un schéma complet en trois injections, les deux premières à un mois d’intervalle, la troisième cinq à douze mois après la date de la deuxième injection.

 

Si la vaccination contre l’hépatite B n’a pas été pratiquée dans l’enfance : un schéma complet en trois injections (0, 1 et 6 mois). Aucun rappel systématique n'est nécessaire

 

En cas d'urgence (départ imminent en zone d’endémie, les personnes détenues, les patients en attente de greffe de foie...), il existe aussi un schéma de vaccination accéléré de trois doses en 21 jours (avec deux variantes possibles selon le vaccin administré : J0, J7 et J21 pour Engerix B et J0, J10 et J21 avec GenHevac B. Dans ce schéma accéléré, le rappel à 12 mois est indispensable afin d’assurer une protection au long cours.

Sclérose en plaque et vaccination contre l'hépatite B Selon les différents comités scientifiques internationaux chargés d'enquêter sur le sujet, aucun lien de cause à effet n'a pu être mis en évidence à ce jour, entre la survenue d'une sclérose en plaques (SEP) et la vaccination contre l'hépatite B (aucune relation statistiquement significative)

 

  MA PHARMACIE EN LIGNE »  

HÉPATITE B »

 
         
         
         

Limiter les effets secondaires liés à la vaccination contre l'hépatite B par homéopathie

Thuya 15 CH 1 dose le soir même de la vaccination si sujet sycotique infiltré

ou Silicea 15 CH 5 granules par jour pendant 6 jours à débuter le jour de la vaccination si sujet tuberculinique sec déminéralisé, voire dysimmunitaire.

Isothérapique hépatite B 9CH 1 dose la veille + 1 dose le jour J

Phosphorus 9 CH sucer 5 granules par jour durant les 5 jours qui précèdent la vaccination

 

Pour pallier à la problématique concernant les excipients aluminiques, prendre Alumina 4 CH dans les 5 jours qui précèdent la vaccination et encore pendant les 10 jours qui suivent.

Soulager les troubles digestifs liés à l'hépatite B par homéopathie
Mise en garde Attention, le traitement homéopathique ne doit se prendre qu'en complément du traitement allopathique. Il ne doit en aucun cas se substituer au traitement classique, ni aux examens médicaux
Spécifiques des hépatites Hépatite: Carduus marianus
Hépatite aigue: Cadmium sulfuricum
Hépatite avec atrophie ou hypertrophie: Mercurius solubilis , Aloe socrotina
Hépatite chronique: Arsenicum album  
Hépatite du lobe droit: Chelidonium majus
Hépatite du lobe gauche: Carduus marianus
Hépatite grave: Sérum d'anguille
Hépatite parenchimateuse: Crotalus horridus
Hépato-splénite: Ceanothus americanus
Hépatomégalie: Berberis vulgaris

Organothérapie
Foie 4CH
permet de faire baisser les transaminases, sans toutefois guérir une cirrhose en voie de décompensation, mais peut retarder et inhiber la destruction du parenchyme hépatique.
Soulager les vomissements
  • Nausées persistantes + langue rose humide.(non chargée) Les vomissements ne soulagent pas Ipeca

  • Très nauséeux sans réussir à vomir. Irritable, froid. Toute nourriture reste sur l’estomac Indigestion d’une alimentation trop riche et alcoolisée + maux de tête: Nux vomica 5CH

  • + diarrhée, sensation de faiblesse et mal à l’aise, besoin de boire de l’eau par petites gorgées sans pouvoir la tolérer:  Arsenicum album   

  • Apparition brutale, fatigue soif. Sensation de creux et de vide dans l’estomac, absence de douleur:  Phosphorus

  • Mal au ventre, besoin de s’allonger au calme du côté douloureux. Soif intense de grandes quantités d’eau froide: Bryonia

  • Crampes gastriques associées. Amélioration par la pression sur le ventre, irritable: Colocynthis  

  • Vomissements après un coup de froid, fiévreux:  Eupatorium

  • Diarrhée+ vomissements violents, chauds et froids (sueurs froides), crampes douloureuses, besoin d’eau glacée: Veratrum  album

Soulager la diarrhée
  • Froid + nausées, sensation de faiblesse et mal à l’aise  Arsenicum album   5CH. Remède de l'intoxication alimentaire. Selles de très mauvaise odeur.

  • Crampes gastriques associées. Amélioration par la pression sur le ventre, irritable  Colocynthis  

  • Apparition brutale, fatigue + vomissements, soif. Selles très liquides en jet, absence de douleur Phosphorus 15CH 3 gr matin et soir pendant 24 à 48h.

  • Selles décolorées blanches Phosphoricum acidum 9CH

  • Selles abondantes et nauséabondes, absence de douleur. Dégout pour la nourriture et les boissons  Podophyllum

  • Diarrhée très abondante, très fréquente, douloureuse avec vomissements violents, chauds et froids, crampes douloureuses, sueurs froides et sensation de froid dans tout l'abdomen: besoin d’eau glacée  Veratrum  album 5CH

  • Diarrhées d’angoisse ou de souci, appréhension d’un évènement  Argentum nitricum

  • Nausées + langue rose humide. Les vomissements ne soulagent pas  Ipeca 5CH 3 gr 4 à 6/j

  • Diarrhée abondante, liquide comme de l'eau, non douloureuse, accompagnée de gaz nauséabonds et ballonnements avec grande distension de l'abdomen, induisant une extrême fatigue. Elle survient typiquement après une ingestion excessive de fruits: China rubra 5CH

  • Selles explosives sortant en force: Croton tiglium 9CH

  • Selles brulantes et vomissements bileux: Iris versicolor 9CH

Avant de prendre de l'homéopathie, consultez notre fiche conseil : Homéopathie

  MA PHARMACIE EN LIGNE »  

HÉPATITE B »

 
         
         
         

Quand faut-il consulter un médecin?

Surveiller les signes suivants

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

© Tibor Varga | Dreamstime.com
Les personnes devant être dépistées pour l'hépatite B:
  • toute personne s'étant injectée de la drogue, même une seule fois,
  • personnes traitées par des produits sanguins ou qui ont reçu une transplantation d’organes avant 1991,
  • personnes ayant reçu du sang d’un donneur porteur du VHB,
  • personnes bénéficiant de nombreuses hémodialyses,
  • en cas de signes ou des symptômes de maladie du foie (transaminases élevées, fatigue persistante, coloration jaune du blanc de l'œil, démangeaisons inexpliquées, polyarthralgies (douleurs articulaires multiples).
  • chez les professionnels de santé ayant été exposé à un risque (piqure d’aiguille ou d’objet vulnérant, éclaboussure de sang dans l’œil) pendant leur travail,
  • Chez les enfants nés de mère infectée

Dans ces cas, une consultation médicale s'impose

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

HÉPATITE B »

 


 

Index juridique

Déclaration d'intérêts: L'auteur déclare ne pas avoir de conflits d'intérêts en relation avec cet article.

Cet espace de conseils sur les médicaments et la santé  ne remplace en aucun cas le diagnostic et les conseils d'un médecin ou d'un pharmacien.

Les informations mises à jour et publiées sur ce site sont à titre strictement indicatifs. Il ne faut en aucun cas utiliser ces informations à but de diagnostic. Nous ne pourrons pas être tenu responsable d'une mauvaise interprétation de son contenu ni de l'état de santé du lecteur, qu'il soit antérieur ou ultérieur à la consultation de ces fiches conseil.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HONCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Sites de santé de confiance certifiés HONcode: