Une nouvelle molécule tétravalente, en se fixant spécifiquement sur le récepteur DC-SIGN, inhibe la fixation du virus du sida et l’empêche ainsi de passer des cellules dendritiques aux lymphocytes T CD4 et d’être transporté dans l’organisme.

 

Cette découverte a aussi un intérêt majeur dans les infections où l’agent pathogène est véhiculé par le récepteur DC-SIGN (Mycobacterium tuberculosis,  certains parasites, ainsi que les virus Ebola, l’Hépatite C ou le SRAS). Ces agents infectieux, en se fixant sur le récepteur DC-SIGN contournent de cette manière le système immunitaire de leur hôte .