Accueil Urgences Pharmacie Informations légales Conseils Liens utiles Nous contacter Faire un don
 

   

 
Recherche personnalisée

 

 

Les huiles essentielles qui soignent les jambes lourdes

Fiche conseil: Ulcère veineux, Escarres

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par AS Delepoulle

(Dr en pharmacie).

Dernière mise à jour le : 15/08/2015

 
 
   
   
   

Qu'est-ce qu'un ulcère, qu'une escarre?

Ulcère de jambe

 

L'ulcère de jambe est une plaie chronique, avec perte de substance, d'étendue variable, provoquée par un traumatisme minime ou d'apparition insidieuse, se développant sur 4 à 6 semaines. L'ulcère est lié dans la majorité des cas à une cause de maladie vasculaire sous jacente, souvent grave et peut perdurer des années en l'absence de traitement.
  • 95% sont d'origine vasculaire 70% veineux, 10% artériel, et 20% à la fois artérielle et veineuse: on parle alors d'ulcère mixte.
  • 5% ont d'autres causes: angiodermite nécrotique, maladies hématologiques ou maladies systémiques...

Sa prévalence est de 1% de la population française (3% des plus de 80 ans), avec un sex-ratio de 3 femmes/1homme.

Ulcère veineux

 

L'ulcère veineux, encore dénommé ulcère variqueux, constitue la phase tardive de l’évolution d’une insuffisance veineuse chronique, pouvant être secondaire à des varices avec reflux ou d’origine post-thrombotique. L'ulcère veineux est préférentiel chez la femme d'une soixantaine d'année et obèse.

La plaie ne cicatrise pas depuis plus d'un mois à cause d'une hyperpression veineuse (insuffisance veineuse superficielle chronique ou thrombose profonde) qui crée une ischémie superficielle en raison du ralentissement de la microcirculation. La déficience de la pompe musculaire (paralysie, manque d'activité physique mobilisant le mollet...) est un facteur aggravant.

Classiquement, l’ulcère veineux est unique, de grande taille de forme ovalaire ou irrégulière (contour géographique), peu profond et spontanément peu douloureux. Le fond de l’ulcère peut être propre et bourgeonnant, ce qui représente un pronostic favorable, ou à l’inverse atone, recouvert d’un enduit de fibrine, voire crouteux ou surinfecté ou même purulent. La peau qui entoure immédiatement l’ulcère présente des indices d’insuffisance veineuse chronique, avec des troubles trophiques. Les pouls distaux sont perçus

Complications de l'ulcère veineux

Correctement soigné, l'ulcère évolue presque toujours favorablement en 6 à 8 semaines
Sans traitement, des complications peuvent apparaitre:
  • Eczématisation péri ulcéreuse par stase veineuse, par produits allergisants (topiques, pansements)
  • Surinfections
  • Calcinoses (calcifications sous-cutanées ou veineuses)
  • Hémorragies par rupture d'une varice traversant la zone ulcérée
  • Ostéites
  • Rares cancérisations (carcinome spinocellulaire)
Ulcère artériel L'ulcère artériel, plus rare est lié à l'oblitération d'une artère en rapport avec une athérosclérose ou des embolies vasculaires. Il siège plutôt au niveau des extrémités (orteils, dessus des pieds). Il est souvent de petite taille, unique ou souvent multiple, à bords nets dits à « l’emporte pièce », souvent profond, pouvant rapidement dénuder les tendons sous-jacents. La douleur est constante (sauf s’il existe simultanément un diabète compliqué de neuropathie rendant l’ulcère indolore), exacerbée en position allongée, ce qui conduit souvent le patient à dormir la jambe pendante en dehors du lit. La peau autour de l’ulcère, reflet de l’insuffisance artérielle, est froide, décolorée, lisse et sans poils. Les pouls distaux ne sont pas perçus

Son traitement est très différent de celui de l'ulcère veineux. Il repose avant tout sur la revascularisation, condition indispensable à la cicatrisation.

Ulcères mixtes Les ulcères mixtes associent les deux variétés d’ulcères.
Escarre

L'escarre est une lésion cutanée ischémique liée à une compression des tissus morts entre un plan dur et les saillies osseuses.  Quand la pression est trop forte sur les vaisseaux sanguin, il s'ensuit une fermeture des vaisseaux sanguins cutanés, entrainant une hypoxie (privation d'O2). La plaie se développe en profondeur avant de s'ouvrir brutalement vers l'extérieur (en quelques heures).

Détectées et traitée rapidement, elle peut évoluer favorablement

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
         

Comment éviter l'ulcère veineux?

Facteurs favorisant l'ulcère veineux

 

Comment pvenir les ulcères veineux?
  • La meilleure prévention de l'ulcère veineux et de traiter l'insuffisance veineuse par une compression veineuse et une hygiène de vie adaptée. Le risque d'insuffisance veineuse est plus élevé en cas d'antécédents familiaux (varices).
  • Eviter les traumatismes comme les chutes, les chocs, éraflures, décollements un peu vif d'un sparadrap, griffures d'animaux pouvant être sources de plaies ou de surinfection
  • Ne pas gratter. Tout grattage peut provoquer des érosions cutanées et provoquer un ulcère. Soignez immédiatement toute piqure d'insecte pour éviter le grattage et les infections
  • Ne pas utiliser de savons antiseptiques, de crèmes antibiotiques ou de corticoïdes locaux sans avis médical
  • Eviter de vous exposer au soleil: Une exposition intensive et répétée provoque une atrophie de la peau et la fragilise (héliodermite)
  • Veillez à avoir une bonne hygiène des pieds, orteils et ongles. Ne pas prendre de bains prolongés qui peuvent faire macérer la peau. Séchez soigneusement entre vos orteils pour éviter tout risque de macération et d'apparition de mycoses. Changez de chaussettes tous les jours. Ne pas marcher pied nus et porter des chaussures confortables avec une semelle bien isolante du sol et limitant la transpiration. Coupez vos ongles sans traumatiser les coins. Ne pas hésiter à utiliser les services d'un pédicure!

Reconnaitre les signes de souffrance veineuse

Les premier signes sont la sensation de pesanteur, de lourdeur, ou de douleurs du membre en position debout ou lors du piétinement, avec présence d'un gonflement quotidien disparaissant la nuit. A un stade plus évolué, on observe des transformations de la peau telles que des hypodermites (inflammation du derme profond), atrophie blanche.
En l'absence de mesures préventives, les récidives surviennent 2 fois sur 3
Reconnaitre les ulcères liés aux thromboses
Ces ulcères se manifestent par une douleur au mollet à la marche, disparaissant rapidement à l'arrêt. Cette douleur réapparaissant à une distance de marche équivalente (= périmètre de marche). Le membre est lourd puis gonfle, les tissus cutanés se modifient rapidement avec dermite, hypodermite puis ulcère. Les patients ayant eu une thrombose profonde sont à risque d'ulcère, d'autant plus que celle-ci a été grave ou est récidivante.
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
         

Que faire en cas d'ulcère veineux?

  • Consulter impérativement votre médecin pour qu'il vous prescrive un traitement adapté
  • Repos, jambes surélevées en phase aigue
  • Surélever les pieds du lit, allonger les jambes au repos
  • Éviter la chaleur et le soleil
  • Lutter contre la dénutrition qui est susceptible de retarder la cicatrisation. Il faut veiller à l'apport de protéines et de calories. A l'inverse, le surpoids et l'obésité sont des facteurs de risque de retard de cicatrisation de l'ulcère
  • Pratiquer une activité physique. Préférer la marche, la natation aux sports plus violents. 30 minutes 3 fois par semaine. La natation peut se pratiquer avec un pansement hydro colloïde bien posé.
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
       

Quels sont les facteurs favorisant les escarres

La personne âgée conjugue souvent plusieurs facteurs de risque, elle est souvent maigre, dénutrie. Le vieillissement physiologique des organes augmente encore ce risque mais l'escarre n'est pas une fatalité!

La personne âgée a un plus grand besoin de prévention

Rechercher les signes cutanés prémonitoires d'escarres

L'apparition d'une rougeur persistante au niveau des points d'appui est le premier signe. Pour savoir s'il y a risque d'escarre, il suffit de faire le petit test suivant:


Exercer une pression légère sur la zone de rougeur:

  • Si une marque blanche apparait et se recolore, c'est normal et le risque d'escarre est nul
  • Si la peau reste rouge, cela indique que l'escarre est en train de se former. Il faut alors prévenir votre médecin ou l'infirmière rapidement
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
       

Prévention des escarres

Que faut-il faire pour éviter les escarres?

Éviter les appuis prolongés

 

Astuce: pour isoler la peau de l'humidité et de la macération, pensez à appliquer un film plastique imperméable sur les zones de peau exposées (Opsite® flexifix...) 

Maintenir l'hygiène de la peau Effectuer une toilette corporelle quotidienne et précautionneuse avec séchage soigneux sur les zones à risque afin de prévenir la macération et l'irritation en particulier ne cas d'incontinence ou de transpiration importante.
Profiter des actes de toilette Profiter des actes de toilette pour observer les zones à risque et utiliser la technique de l'effleurage qui permet aussi de prévenir l'apparition d'escarres.
Attention ne pas utiliser une simple crème hydratante (non adaptée à la prévention de l'escarre), mais utiliser pour cela un produit spécifique qui mentionne l'indication: "Prévention de l'escarre" (Sanyrène®, Cavilon®, Conveen® Protact, Linovera®...)

Quels sont les pièges à éviter pour ne pas provoquer d'escarres?

  • Ne jamais frotter énergiquement ou masser à pleine main les zones à risque
  • Ne pas déplacer la personne en la faisant glisser sur son lit: cela provoque frottement et cisaillements de la peau. Il faut soulever la personne, au besoin en utilisant un drap ou un soulève malade. Les plis des draps peuvent suffire pour traumatiser la peau
  • Éviter tout changement de température brutal sur les zones à risque: proscrire le chauffage avec un sèche cheveux par exemple ou les massages avec des glaçons
  • Éviter le contact prolongé avec des objets qui pourraient blesser: fermetures, boutons, sonde urinaire...
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
         

Voir aussi, liens utiles

© Vladyslav Starozhylov | Dreamstime.com

 

Site réservé aux professionnels de santé: quelpansement.fr

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
         

Comment traiter un ulcère veineux?

Le traitement d'un ulcère veineux est très bien codifié par le référentiel de la Haute Autorité de Santé publié en Novembre 2006. Son traitement associe pansements spécifiques et compression veineuse Les soins locaux ont une efficacité limitée si la cause de l'ulcère n'est pas traitée

Conseils sur les bandes de compression

 

Elles doivent être posées après la toilette et avant le lever, en commençant par la racine des orteils, en remontant avec une compression dégressive de la cheville vers le genou.

 

La bande est retirée la nuit et lavée à la main au savon de Marseille dans de l'eau tiède puis séchée le plus à plat possible, loin d'une source de chaleur pour garder son élasticité.

 

Il est conseillé d'avoir un jeu de 2 bandes afin de lui laisser le temps de sécher

 

3M Coban, Bande BIFLEX® Black, URGO® K2...

Traitement de la cause = traitement étiologique
  • Chirurgie des varices
  • Sclérose des varices par injection: traitement conseillé si la chirurgie se révèle impossible à réaliser
  • Compression veineuse par des bandes ou des bas de compression (classe III ou IV ou superposition de 2 bas de classe I et II) qui vise à améliorer le retour veineux. La compression veineuse est indispensable pour la cicatrisation d'un ulcère veineux; plus de la moitié des échecs thérapeutiques sont liés à l'absence ou à une mauvaise compression. Les bas sont particulièrement bien adaptés lorsque le pansement est mince ou après cicatrisation de l'ulcère. La compression s'exerce par dessus le pansement et agit par effet mécanique en luttant contre l'œdème et la stase veineuse. La compression  doit être poursuivie après cicatrisation pour éviter les récidives.
  • Kinésithérapie active et passive pour favoriser le retour veineux
  • Correction de la statique plantaire par des chaussures de confort ou des semelles orthopédiques adaptées
  • Traitement des comorbidités: surpoids, diabète, dénutrition, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle.
Traitement de la plaie Le soin des ulcères a évolué vers la simplicité et le respect de l'écologie bactérienne de la plaie.

Les soins locaux doivent respecter et accompagner les 4 temps fondamentaux de la cicatrisation : nettoyage/désinfection, détersion, bourgeonnement, Epidermisation/ré épithélialisation

 

  • A tous les stades, la cicatrisation se fait en milieu humide (conditions optimales de croissance tissulaire).
  • Proscrire tout ce qui assèche la plaie et qui modifie son écosystème bactérien.
  • Ne pas  utiliser d'antiseptique (toxique pour les cellules et peu efficaces sur les bactéries présentes dans la plaie, risque d'irritations ou d'allergies sur la peau périphérique), nettoyer la plaie au sérum physiologique stérile.

Attention, sur un ulcère ou une escarre:

Ne pas utiliser d'eau stérile parfois responsable de douleurs (préférer le sérum physiologique stérile ou la solution de Ringer). Pas d'antiseptiques et antibiotiques locaux irritatifs et cytotoxiques...

Traitements adjuvants
  • En raison du risque de tétanos, vérifier que vous êtes à jour de vos vaccinations.
  • La délivrance d'oxygène appliqué localement est parfois proposé. Celle-ci semble apporter un tissu de bourgeonnement de qualité.
  • Les veinotoniques sont inefficaces sur les ulcères constitués.
  • Si la peau autour de l'ulcère présente des irritations ou des fissures, utiliser une solution cicatrisante

UrgoRepair®...

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
       

Comment traiter les escarres?

Le traitement des plaies dépend du stade de cicatrisation et de l'aspect de la plaie.
Stade Description Traitement
Stade 1 Peau intacte mais modification d'un ou plusieurs facteurs parmi: température, consistance, sensibilité, rougeur persistante.

Mesures correctives: matelas anti-escarre, coussin anti-escarre, mobilisation, effleurage

Stade 2 Escarre superficielle touchant l'épiderme, le derme ou les deux. Abrasion, phlyctène ou ulcération superficielle., Incision de la phlyctène, application d'un hydrocolloïde, hydrocellulaire ou pansement gras
Stade 3 Perte de toute l'épaisseur de la peau avec altération ou nécrose du tissu sous-cutané se présentant comme une ulcération profonde.
  • Détersion et application d'un pansement selon le niveau de suintement de la plaie: type alginate ou hydrogel. A renouveler tous les 2 à 3 jours.
  • En phase de bourgeonnement, ne pas nettoyer le centre de la plaie, application d'un pansement selon les mêmes critères: hydrocellulaire ou interfaces. A renouveler tous les 2 à 7 jours.
  • En phase d'épidermisation, application d'un hydrocolloïde ou interfaces, hydrocellulaire ou film de polyuréthane transparents, permettant de visualiser la plaie. A renouveler tous les 2 à 5 jours
Stade 4 Perte de toute l'épaisseur de la peau avec destruction importante des tissus ou atteinte des muscles, des os, des tendons, des articulations.


La couleur de la plaie (diagramme coloriel) donne aussi une bonne indication sur la conduite à tenir du traitement:

 

  • le stade noir correspond à stade de nécrose. Une plaque noire sèche recouvre les tissus dévitalisés. A ce stade, il faut pratiquer une détersion et une réhydratation de la plaie
  • Le stade jaune, encore appelé stade fibrineux apparait après l'élimination des tissus nécrosés. A ce stade, il faut déterger en préservant les tissus sous-jacents. Il faut aussi contrôler les exsudats et la présence ou l'absence d'infection.
  • Le stade rouge correspond au bourgeonnement ou à la granulation. Elle est favorisée en milieu humide.
  • Le stade rose est caractérisé par une rougeur qui ne disparait pas à la pression. C'est la phase d'épidermisation. A ce stade, il faut impérativement protéger les tissus néoformés.
  • Le stade vert est caractéristique d'une plaie infectée. Ces plaies sont souvent malodorantes.

Effleurage

L'effleurage des zones à risques (talon, trochanter et sacrum) fait aussi parti du traitement car il favorise la microvascularisation cutanée

  • Il se fait à mains nues et propres .

  • Ce n'est pas un massage, il doit rester léger.

  • Il dure une à deux minutes,

  • Il est effectué idéalement 2 à 3 fois par jour et à chaque changement de position.

  • Il peut s'effectuer à sec mais il peut être aussi l'occasion d'appliquer un produit (solution huileuse, riche en acides gras polyinsaturés) sur les zones de peau fragilisées. Le produit pour effleurage facilite le glissement de la peau sous les doigts, améliore la vascularisation locale et permet de normaliser l'étanchéité de la peau et donc de la rendre plus élastique et résistante aux agressions extérieures (Sanyrène®, Cavilon®, Conveen® Protact, Linovera®...)

  • Contre indication de l'effleurage : Lésions cutanées (dermatoses infectieuses), Lésions inflammatoires

Le savez-vous?

Attention ne pas utiliser ni alcool, ni produit coloré (éosine)

Traitement chirurgical

La chirurgie de l'escarre est particulièrement indiquée dans les cas suivants
  • Les escarres accidentelles, liées à un trouble très momentané de la conscience ou à un alitement prolongé, et les escarres d’origine neurologique
  • Pour prévenir l’infection d’une escarre importante ou lorsqu’elle est déjà déclarée, lorsque les lésions menacent des axes vasculaires ou des troncs nerveux, des tendons ou d’autres structures articulaires et lorsque l’os est dénudé.
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
       

Traiter l'ulcère par phytothérapie

Usage local Teintures mères en compresses humides.
  • Calendula officinalis: La teinture mère de souci des jardins présente des vertus apaisantes, antiseptiques et anti-inflammatoires (par les saponosides, les caroténoïdes contenus dans la fleur de Calendula) . Elle peut être utilisée pour soulager les irritations et démangeaisons. Les substances mucilagineuses (pectine et caoutchouc) ont des vertus hydratantes et adoucissantes

Pour en savoir plus, consulter notre fiche conseil: Souci, Calendula

 

 

  • Clematis vitalba
Usage local Teintures mères en compresses humides.
  • Calendula officinalis: La teinture mère de calendula présente des vertus apaisantes, antiseptiques et anti-inflammatoires (par les saponosides, les caroténoïdes contenus dans la fleur de Calendula) . Elle peut être utilisée pour soulager les irritations et démangeaisons. Les substances mucilagineuses (pectine et caoutchouc) ont des vertus hydratantes et adoucissantes
  • Utilisée en lotions ou en compresses, la prêle permet de stopper les saignements
  • Echinaceae angustifolia,
  • Clematis vitalba
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
         

Traiter l'ulcère par homéopathie

© Jean Schweitzer | Dreamstime.com Traitement à prendre en complément des mesures hygiénodiététiques et du traitement médical
Ulcères enflammés, suintants ou suppurants
  • Mercurius solubilis : extension de l'ulcère en surface. Le fond est bourgeonnant
  • Kalium bichromicum extension de l'ulcère en profondeur. Sécrétion adhérente au fond de l'ulcère.
  • Nitricum acidum extension irrégulière de l'ulcère et bords enflammés
  • Mercurius corrosivus : signes de solubilis accentués avec recrudescence de l'inflammation et de la douleur.
Ulcères secs, torpides, atones
  • Carbo animalis : ulcère de couleur noirâtre avec un réseau capillaire très apparent autour de l'ulcère.
  • Arsenicum album : extension en surface. Ulcères multiples. Eczéma de voisinage.
  • Secale cornutum : ulcère à fond sec et noir. Petites hémorragies de sang noir. Douleur brulante, intolérance à la chaleur
  • Causticum : ulcère avec amincissement du derme, disparition du derme profond, sclérose des tissus.
Ulcères en relation avec le trouble veineux
Les traitements homéopathiques complémentaires
  • Pyrogénium pour l'infection et la suppuration en phase aigue
  • Aurum metallicum en cas d'humeur dépressive
  • Luesinum: ulcérations considérables, monstrueuses non douloureuses, indurées, eczémas, psoriasis, ulcères variqueux des sujets jeunes

Avant de prendre de l'homéopathie, consultez notre fiche conseil : Homéopathie

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
         

Soigner ulcères par aromathérapie

HE ciste ladanifère (Cistus ladaniferum)

Plante d'origine Corse. On utilise les rameaux. Antivirale, hémostatique et astringente, cicatrisante, immunomodulante, neurotonique.

Utilisation:

Appliquer 1 à 2 gouttes sur la plaie.

Contre indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement

Avant de procéder à ce traitement, consulter attentivement notre fiche conseil : Aromathérapie

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 
         
         
         

Quand faut-il consulter un médecin?

Surveiller les signes suivants

© Tibor Varga | Dreamstime.com
  • Tout ulcère de jambe justifie un examen clinique et vasculaire complet.
  • En cas de suspicion d'infection: inflammation des bords de l’ulcère (signe non spécifique), de la fièvre, une odeur nauséabonde, une augmentation de la douleur locale, un écoulement verdâtre.
  • En cas d'hémorragie
  • En cas de non cicatrisation après 2 mois de traitement bien conduit ou en cas d'évolution rapide. Risque de causes non vasculaires : tumeurs malignes (carcinome cutané primitif ulcéré, certaines maladies du sang comme les syndromes myéloprolifératifs ou les dysglobulinémies), mal perforant plantaire (d’origine neurologique, c’est une complication grave du diabète), tuberculose cutanée, infections cutanées mycosiques profondes, syndrome des antiphospholipides (affection systémique liée à l'existence d'anticorps auto-immun antiphospholipides marquée par la survenue de thromboses, artérielles ou veineuses), syndrome de Klinefelter (ou XXY).

 

Dans ces cas, une consultation médicale s'impose

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ULCERES, ESCARRES »

 



Index juridique

Déclaration d'intérêts: L'auteur déclare ne pas avoir de conflits d'intérêts en relation avec cet article.

Cet espace de conseils sur les médicaments et la santé ne remplace en aucun cas le diagnostic et les conseils d'un médecin ou d'un pharmacien.

Les informations mises à jour et publiées sur ce site sont à titre strictement indicatifs.

Il ne faut en aucun cas utiliser ces informations à but de diagnostic. Nous ne pourrons pas être tenu responsable d'une mauvaise interprétation de son contenu ni de l'état de santé du lecteur, qu'il soit antérieur ou ultérieur à la consultation de ces fiches conseil.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HONCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la
Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Sites de santé de confiance certifiés HONcode: