Accueil Urgences Pharmacie Informations légales Conseils Liens utiles Nous contacter Faire un don

   

 
Recherche personnalisée

 

 

Comment éviter les escarres en cliquant ici

Phlébites, thrombose veineuse profonde (TVP)

 

 

 

Rédigé par AS Delepoulle

(Dr en pharmacie).

Dernière mise à jour le : 12/04/2014

 
   
   
 

Qu'est-ce qu'une phlébite?

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

La phlébite ou thrombophlébite correspond à la formation d'un caillot sanguin, ou thrombus, dans une veine; dans l'immense majorité des cas dans les membres inférieurs, bloquant partiellement ou complètement la circulation et entrainant une inflammation des parois du vaisseau atteint.

Exceptionnelle chez l'enfant, son incidence augmente avec l'âge, après 40 ans, et dépasse 1% au delà de 60 ans.

3 facteurs jouent un rôle essentiel dans la survenue d'une phlébite:

Facteurs de risque de phlébite

Obésité
Insuffisance veineuse
Signes cliniques
Les signes cliniques sont peu spécifiques, parfois discrets, voire même inexistants.

Toutefois, les signes pathognomoniques d'une phlébite sont l'association de 3 symptômes: DOULEURS
LOURDEURS
GONFLEMENTS de la jambe

Se méfier de tout symptôme unilatéral: Douleur spontanée (plante des pieds, talon, mollet, cuisse), parfois transitoire, sensation de chaleur accompagnée d'une rougeur de la peau, œdème douloureux et inflammatoire du membre inférieur.

Se méfier aussi d'une fièvre inexpliquée chez une personne ayant la jambe plâtrée.

Diagnostic
  • L'examen clé est l'écho-Doppler veineux bi-latéral des membres inférieurs dans les 24 heures qui suivent l'apparition des symptômes. Seul un examen positif permet d'affirmer une thrombose veineuse profonde; un examen négatif n'est pas significatif.
  • Le dosage des D Dimères dans le sang (N:<500µg/l). Un taux faible permet d'éliminer le diagnostic de phlébite.
  • Le diagnostic de l'embolie pulmonaire repose sur la radiographie du thorax, le dosage des gaz du sang artériel, la scintigraphie pulmonaire, et l'angioscanner spiralé des artères pulmonaires.

Il est essentiel de déterminer l'origine de la phlébite afin d'essayer d'éviter les récidives. En cas de phlébite inexpliquée, il faut rechercher un déficit en antithrombine III, protéine C, protéine S, ainsi qu'une résistance à la protéine C activée.

Complications
  • La complication la plus grave est le risque d'embolie pulmonaire. Urgence absolue, l'embolie pulmonaire doit être systématiquement évoquée devant une douleur thoracique souvent intense, augmentée à l'inspiration, difficulté à respirer d'apparition souvent brutale, expectorations striées de sang (hémoptysie), une toux et une fièvre souvent modérées, un malaise, voire une syncope. Ces symptômes peuvent être transitoires, au moment de la migration du caillot, disparaitre puis réapparaitre quelques heures ou quelques jours plus tard.
  • Maladie postphlébitique: apparaissant parfois des mois ou des années (2 ou 3 ans) après un épisode de thrombose veineuse profonde. Les veines superficielles se dilatent, deviennent incontinentes et des varices apparaissent. Le risque de récidive de phlébite est alors très augmenté.

4 Millions de Français présentent un risque de thrombose veineuse profonde

150 000 nouveaux cas de thrombose profonde chaque année

20 000 décès par an par embolie pulmonaire

L'embolie pulmonaire est la 3ème cause de mortalité par maladie cardiovasculaire, après l'infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

PHLEBITES, EMBOLIES »

 
         
         
       

Comment préserver son capital veineux ?

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

Le respect des règles hygiénodiététiques est incontournable

 

  • Avoir une alimentation riche en fibres. Lutter contre la constipation

  • Boire suffisamment tout au long de la journée.

  • Arrêter le tabac : indispensable pour préserver l'intégrité du réseau capillaire

  • Lutter contre le surpoids, retrouvez votre poids idéal

  • Favoriser l'activité physique. Ne pas croiser les jambes et ne pas rester assis ou debout sans bouger trop longtemps: pratiquer la marche régulière, d'un bon pas régulier ou la natation.

  • Faire quelques pas régulièrement en se levant sur la pointe des pieds, ce qui fait travailler les mollets et par effet pression, aide le sang à remonter.

  • Éviter la chaleur et le soleil : les bains trop chauds et les épilations à la cire chaude, le chauffage par le sol.

  • Terminer votre douche par un jet d'eau froide partant du pied en allant vers la cuisse (le sens du jet est important)

  • Renoncer aux vêtements compressifs (à la taille, les chaussettes qui font garrot..) et aux escarpins à hauts talons ou au contraire des chaussures trop plates: porter des chaussures confortables.

  • Porter régulièrement des bas ou collants de compression même en été.

  • Ne pas porter de chaussures à semelle plate (talon de 3 à 4 cm)

  • En présence d’œdèmes: boire une eau minérale légèrement diurétique (Contrex® par ex)

  • Dès que vous le pouvez, surélevez vos pieds. Le soir, s'allonger sur le sol et mettre les jambes contre le mur pendant 10 minutes. Rehaussez les pieds de votre lit d'une dizaine de centimètres

  • Suivre les conseils pour la voiture ou l'avion

Prévention du "syndrome de la classe économique"

Le "syndrome de la classe économique" correspond au syndrome thromboembolique lié à la station assise prolongée est majorée au cours d'un vol en l'absence de mobilité. La dépressurisation de la cabine, l'air conditionné très sec sont aussi des éléments favorisant l'apparition de phlébites et d'œdème des jambes.

  • Porter systématiquement pendant le trajet (voyages prolongés en avion) des chaussettes de compression veineuse surtout si vous souffrez déjà de varices ou de pesanteur dans les jambes. Ne pas attendre que les jambes enflent pour enfiler la compression veineuse (la mettre en place bien avant le départ et la porter pendant toute la durée du voyage). Renouveler vos bas ou chaussettes de compression tous les 2 mois afin d'éviter la baisse d'élasticité de ces articles avec le temps

  • Portez des vêtements amples et légers; ne pas trop se couvrir.

  • Avoir une hydratation suffisante avec des boissons non alcoolisées (boire au minimum 1l d'eau pour 6 heures de voyage) car la pressurisation de la cabine dessèche énormément.

  • Déplacez-vous dans l'avion toutes les 2 heures ou des flexions et des étirements du pied en cas de turbulences. Ne pas croiser les jambes.

  • En cas de risque de thrombose, votre médecin peut vous prescrire une héparine de bas poids moléculaire (HBPM) ou de faibles doses d'aspirine (100mg la veille et le jour du voyage)

  • Pensez aux veinotoniques (vigne rouge, fragon, hamamélis, mélilot); prenez en homéopathie: Vipera redi 9CH 3 granules 3 à 4/jour la veille et le jour du voyage.

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

PHLEBITES, EMBOLIES »

 
         
         
       

Voir aussi, liens utiles

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

© Vladyslav Starozhylov | Dreamstime.com Recommandation de l'AFSAPS sur l'usage des anti vitamine K
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

PHLEBITES, EMBOLIES »

 
         
         
       

Comment traiter une phlébite?

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

Traitement préventif

Indispensable en cas d'antécédents thrombotiques, en complément des mesures hygiéno-diététiques

Le traitement préventif consiste en le port d'une compression veineuse et/ou d'un traitement anti thrombotique.
Traitement préventif du "syndrome de la classe économique" L'aspirine et les anti-agrégants plaquettaires ne sont pas conseillés car leur efficacité n'est que de l'ordre de 30% vis à vis des accidents thrombotiques veineux, alors que celle des anticoagulants type héparine est d'environ 90%.

Une injection d'héparine de bas poids moléculaire juste avant le départ peut être prescrite par votre médecin s'il le juge utile.

Traitement curatif

Traitement classique Il comprend l'administration initiale d'une héparine pendant quelques jours, suivie d'un relais par une anti vitamine K
  • La mise en place de l'AVK peut être commencée vers la 24ème heure avec un chevauchement minimal de 5 jours. La posologie de l'anti vitamine K doit être adaptée à l'objectif d'un INR entre 2 et 3. L'arrêt de l'héparinothérapie se fait lorsque l'INR est compris entre 2 et 3. Ce traitement doit être pris pendant plusieurs mois (de l'ordre de 6 mois).
  • Le port d'une compression veineuse est essentielle et doit être mise en œuvre durant plusieurs mois.
Traitement de l'embolie pulmonaire
  • L'embolie pulmonaire nécessite une hospitalisation. Le traitement consiste au traitement classique décrit plus haut, sous surveillance des paramètres vitaux, associés à une oxygénothérapie et éventuellement des antalgiques.
  • Dans les cas les plus graves (état de choc), l'administration d'un fibrinolytique peut être nécessaire

Avant de prendre ce traitement, consultez notre fiche conseil : Médicaments, horaires alimentation

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

PHLEBITES, EMBOLIES »

 
         
         
       

Surveiller les signes suivants

Mon pharmacien au cœur de ma santé

J'achète mes médicaments et mes produits naturels sur ma pharmacie en ligne

© Tibor Varga | Dreamstime.com
  • Devant toute douleur thoracique souvent intense, augmentée à l'inspiration, difficulté à respirer d'apparition souvent brutale, expectorations striées de sang (hémoptysie), une toux et une fièvre souvent modérées, un malaise, voire une syncope; une consultation en urgence est nécessaire afin de faire le diagnostic d'une embolie pulmonaire.
  • Chez l'homme de plus de 50 ans, la survenue d'une phlébite doit faire  rechercher un cancer de la prostate.
  • Un contrôle par écho-Doppler plusieurs mois après une thrombose veineuse profonde est hautement souhaitable.

 

 

Dans ces cas, une consultation médicale s'impose

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

PHLEBITES, EMBOLIES »

 



Index juridique

Déclaration d'intérêts: L'auteur déclare ne pas avoir de conflits d'intérêts en relation avec cet article.

Cet espace de conseils sur les médicaments et la santé ne remplace en aucun cas le diagnostic et les conseils d'un médecin ou d'un pharmacien. Les informations mises à jour et publiées sur ce site sont à titre strictement indicatifs. Il ne faut en aucun cas utiliser ces informations à but de diagnostic. Nous ne pourrons pas être tenu responsable d'une mauvaise interprétation de son contenu ni de l'état de santé du lecteur, qu'il soit antérieur ou ultérieur à la consultation de ces fiches conseil.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HONCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Sites de santé de confiance certifiés HONcode: