Accueil Urgences Pharmacie Informations légales Conseils Liens utiles Nous contacter Faire un don

   

 
Recherche personnalisée

 

 

Fiche conseil:

Entorses et tendinites

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par AS Delepoulle

(Dr en pharmacie).

Dernière mise à jour le : 05/06/2015

 
   
 

Qu'est-ce qu'une entorse, qu'est-ce qu'une tendinite?

Entorse
Une entorse est une déchirure allant de la simple distension à la rupture complète d'un ou plusieurs ligaments de l'articulation concernée.

Classification médicale de l'entorse de cheville

Grade

Symptômes et signes

1: Entorse bénigne (ou foulure) Légère sensibilité accompagnés d'œdème sans ecchymose. La personne supporte son poids et peut marcher avec une douleur minime

La douleur diminue en général rapidement en quelques heures.

L'entorse bénigne guérit simplement par immobilisation de 2 à 3 semaines, par bandage, strapping ou attelle, parfois plâtre.

2: Entorse moyenne avec rupture incomplète des ligaments Douleur modérée et œdème léger à modéré. Ecchymose. Perte de mouvement
3: Entorse grave avec rupture ligamentaire complète Un craquement est parfois audible.

L'œdème apparait en quelques minutes (5 à 10 mn) suivi d'un hématome dans les 24 heures. En général, la douleur est violente au début, puis se calme ensuite avant que des élancements ne reprennent dans l'heure qui suit, avec sensation de déchirure.

Les entorses graves nécessitent une immobilisation plâtrée de 4 à 6 semaines après réparation chirurgicale ou non.

Une rééducation est alors nécessaire.

L’entorse ne doit pas être confondue avec une luxation qui est un déplacement d’une articulation.
L’arthrose est considérée comme une complication possible des entorses à répétition, d’où découle l’importance de prévenir les récidives.
Tendinite

Une tendinite est une inflammation du tendon à proximité de son insertion osseuse. Elle survient le plus souvent chez l'adulte d'âge moyen. Les tendinites touchent en priorité "les sportifs du dimanche" insuffisamment échauffés. Les tendons touchés sont douloureux à la mobilisation et à la palpation. Le risque est la rupture du tendon en cas de tendinite négligée ou mal prise en charge.

 

 

On distingue plusieurs types de tendinites selon leur degré de gravité :

- La tendinite de type I : la douleur apparait quand on commence à solliciter le tendon, mais disparait durant le mouvement

- La tendinite de type II : la douleur persiste et augmente au cours de l’effort

- La tendinite de type III : la douleur est présente en dehors de tout effort et gêne les gestes de la vie courante

La tendinite dite « calcifiante »,  s’accompagne d’un dépôt de sel de calcium au sein du tendon. Apparaissant surtout après 40 ans, elle pourrait être secondaire à un défaut de vascularisation. Elle se traduit par l’apparition de douleurs brutales et intenses au niveau de l’épaule.

 

Le terme de tendinite est général et recouvre plusieurs pathologies différentes comme:

  • Tendinose en cas d'atteint du corps du tendon
  • Myotendinite lorsqu'il s'agit d'une atteinte de la jonction entre le muscle et le tendon
  • Ténopériostite si l'atteinte siège à la jonction entre l'os et le tendon.

 

Des noms de tendinite différents selon leur localisation:

Bien que tous les tendons puissent faire l’objet d’une tendinite, les plus fréquentes sont celles de l’épaule, du tendon d’Achille (tendinopathie calcanéenne), du genou, du coude (épicondylite), du poignet (tendinite de Quervain) et de la hanche (tendinite des adducteurs).

 

Les différentes causes de tendinite

Les principales causes des tendinites sont représentées par la pratique d’un sport (surtout tennis, cyclisme, course, sports de combat…), le bricolage, le jardinage, l’exercice d’une profession exigeant d’effectuer des mouvements répétitifs, des microtraumatismes répétés du tendon (coups, chocs) et une mauvaise posture ou encore le maintien prolongé dans une même position quelle qu’en soit la cause. Il existe aussi des causes métaboliques (hyper uricémie, déshydratation...)

Certains médicaments peuvent provoquer des tendinites : quinolones, statines, corticoïdes...

 

Y a-t-il des personnes prédisposées aux tendinites?

Les personnes les plus à risque sont représentées par les sportifs en général (excès d’entrainement, effort ou compétition sportive sans échauffement suffisant, accidents…), les hommes, les femmes en période de ménopause, les sujets en surpoids, les personnes vieillissantes (avec l’âge les tendons perdent de leur élasticité et l’efficacité des réflexes diminue), les personnes ayant des troubles de la posture ou de la statique, comme des pieds creux ou des pieds plats ou encore des genoux « en X » et les sujets atteints de certaines anomalies métaboliques comme la goutte ou d’un rhumatisme inflammatoire.

 

Tendinite et alimentation

Une alimentation trop acide (trop de viandes, alimentation raffinée ou transformée, sucre en excès) contribue à acidifier notre sang et favoriser l'inflammation de l'organisme, qui peut chez certains sujets prédisposés, favoriser des tendinites. Pour contrecarrer cette acidification, il est important de consommer suffisamment de légumes à chaque repas (cuits et crus) et, au moins 2 à 3 fruits par jour.
Limiter les protéines animales (viandes poissons, œufs, jambon...) et les produits raffinés comme les céréales, les matières grasses), le sucre, les sodas...
Une alimentation trop riche en acide urique va faciliter son dépôt au niveau des tendons. Il faut donc restreindre le foie, les abats, les anchois, le ris de veau...
Eviter aussi les aliments riches en acide oxalique comme le thé, le cacao, les tomates, les haricots verts...
Eviter les aliments trop acides (citrons, oranges, épinards...)

 

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
         
       

Que faire en cas d'entorse ?

En cas d'entorse bénigne, Protocole:  GREC = RICE (Rest/ Ice/  Compresssion/ Immobilisation)

 

G Glaçage de la zone douloureuse

Permet de limiter l'œdème et de soulager la douleur avec des poches de froid ou des glaçons placés dans un sac hermétique (vessie à glace, sac plastique) en veillant à interposer un linge humide pour protéger la peau et éviter une brulure liée au froid.

 

A appliquer le plus tôt possible pendant 15 à 20 mn toutes les 2 heures, 6 fois par jour le premier jour, puis 4 fois par jour pendant 2 à 3 jours, puis espacer jusqu'à disparition complète de l'œdème. (packs à réfrigérer, gel froid comme Biofreeze,  Structofresh...)

R Repos

Mettre l'articulation et/ou les muscles au repos à l'aide d'une attelle d'immobilisation pendant quelques jours pour soulager et éviter les mouvements douloureux.

E Élévation à 45° du membre

Placer le membre en décharge: surélever le pied ou la jambe lors de la mise au repos et pendant la nuit (à l'aide d'un oreiller par exemple) pour réduire la douleur et favoriser le drainage de l'œdème.

C Compression

Effectuer une compression temporaire pour lutter contre l'œdème et l'inflammation à l'aide de bande de compression pendant 48 à 72 heures pour diminuer l'œdème.

 

Bandes Biflex®, Bandes Coheban®, Bandes Tensoplast®...

  • Ne pas reprendre trop rapidement la pratique d'une activité sportive : attendre 4 à 6 semaines pour favoriser la reconstruction des ligaments. En cas de reprise sportive, protégez l'articulation fragilisée par une orthèse. Pour vous guider dans le choix de la bonne orthèse, consultez notre fiche conseil: Orthopédie

  • Faire un échauffement avant la pratique du sport

  • Pratiquer des exercices de renforcement de l'articulation  après une entorse pour améliorer la stabilisation active de cette articulation (force et proprioception)

  • Éviter tout massage de la zone traumatisée

Que faire en cas de tendinite?

Prévention de la tendinite

Boire suffisamment pendant l'effort, respecter un échauffement préalable.
Protégez-vous du froid qui peut fragiliser la suture tendineuse.
Respectez les recommandations nutritionnelles décrites plus haut

 

 

En cas d'épicondylite du coude (tennis-elbow, golf-elbow) , le port de bandage anti-épicondylite permet de prévenir les rechutes: Elbowgib®

Que faire en cas de tendinite? Cesser la pratique sportive jusqu'à réparation complète du tendon. 15j à trois mois d'arrêt sont parfois nécessaires selon le type de tendinite, l'intensité de la douleur et son ancienneté.

Si vous persistez à faire du sport malgré la douleur, vous risquez de majorer les micro ruptures.
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
       

Voir aussi, liens utiles

© Vladyslav Starozhylov | Dreamstime.com

Pour des exercices de renforcement de votre cheville : www.nantes-mpr.com/cheville/ent_exo.htm

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
       

Comment traiter une entorse bénigne ?

Traitement à effectuer après mise en place du" protocole GREC"
Les chevillières, orthèses

Elles permettent une mobilisation contrôlée de l'articulation et d'éviter de reproduire le mécanisme à l'origine du traumatisme. Selon leur élasticité, leur rigidité, la présence de renforts ou de sangles, elles confèrent à l'articulation une plus ou moins grande stabilisation, antalgie (diminution de la douleur), drainage de l'œdème, diminution de l'enraidissement articulaire, effet proprioceptif et cicatrisation.


Plus la lésion est importante, plus la stabilisation de l’articulation est indispensable.
  • Il est possible d'immobiliser l'articulation foulée par un bandage pas trop compressif, l'œdème étant susceptible d'évoluer. On utilise dans ce cas des bandes de compression élastiques adhésives (Élastoplast®, Tensoplast®...) ou cohésives (Coheban®). Un strapping, bandage permettant l’immobilisation souple, peut être réalisé par un kinésithérapeute ou un médecin pour qui la technique est maitrisée.
  • Les chevillières ou genouillères peuvent être utilisés dans les simples foulures, mais sont plutôt réservés en prévention de la reprise d’une activité sportive ou professionnelle après un traumatisme. Pour les entorses bénignes, l’utilisation de chevillières ou de genouillère ligamentaire est préférée. Elles présentent des sangles qui ne doivent être ni trop serrées ni pas assez, ou des renforts latéraux qui renforcent les ligaments lésés et favorisent la cicatrisation ligamentaire. Les genouillères existent avec ou sans ouverture rotulienne, l’évidement rotulien permettant la diminution de la pression sur la rotule (Ligastrap®, Gibortho® ligamentaire...).
  • Dans les entorses plus graves du genou, une orthèse articulée présentera un maintien supplémentaire car elle limite les mouvements de latéralité et de flexion extension (Ligaflex® évolution, Ligaction® city).
  • Une attèle d’immobilisation « attèle de Zimmer » (Ligaflex® immo) immobilisera le genou en extension tout en permettant la marche avec appui (canne anglaise), et évitera une immobilisation plâtrée et ses conséquences.
  • Pour les entorses plus graves de la cheville, l’orthèse stabilisatrice rigide de cheville est préconisée. Elle est composée de coques qui maintiennent l’articulation et de coussins de protection gonflables pour certaines pour une meilleure adaptation à la morphologie (Ligacast® Air), avec inserts réfrigérants pour d’autres (Ligaclast® gel, Actimove® talocast-Airgel, Malleogib 2 Articulée GIBAUD).
Antalgiques
Topique

Advilgel®, VoltarenActigo®, Lumbalgine®, Ibutop®, Intralgis®, Osmogel®...

Les topiques à visée anti-inflammatoire et/ou anti-œdémateuse sont utilisables à partir de 15 ans. Ils sont déconseillés à partir du 6ème mois de grossesse et pendant l'allaitement.

 

  • Gels anti-inflammatoires: AINS (diclofénac 1%). Leur efficacité est augmentée si utilisation sous forme de pansement occlusif. Renouveler l'application toutes les 12 heures.

  • Les emplâtres médicamenteux constituent une réponse intéressante pour les formes bénignes.

AINS (diclofénac 1%) Flector® tissugel, Voltarenplast®.

AINS (diclofénac 1%) + Héparine: Flector® tissugel Héparine est un emplâtre contenant un anti-inflammatoire (diclofénac) et un anti-œdémateux (héparine).

La posologie est d’une application matin et soir, chaque dispositif devant rester en place environ 12 heures. pendant 3 jours maximum

Ils sont compatibles avec le port d'une orthèse.

Avant de prendre ce traitement, consultez notre fiche conseil : Médicaments, horaires alimentation

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
       

Comment traiter une tendinite?

Le glaçage est inutile.
Les chevillières, orthèses

permettent une mobilisation contrôlée de l'articulation et d'éviter de reproduire le mécanisme à l'origine du traumatisme. Selon leur élasticité, leur rigidité, la présence de renforts ou de sangles, elles confèrent à l'articulation une plus ou moins grande stabilisation, antalgie (diminution de la douleur), drainage de l'œdème, diminution de l'enraidissement articulaire, effet proprioceptif et cicatrisation.

 

Le bandage anti-épicondylite permet de traiter:

  • Epitrochléite (coude du golfeur)
  • Epicondylite

 

Elbowgib® coudière anti épicondylite, Tennis Elbow Gibaud®, Coudière de maintien Gibaud®...

 

Dans les tendinopathies achilléennes, une chevillière de protection achilléenne pourra être portée, munie d’une talonnette en silicone qui met le tendon en détente. Dans les tendinites rotuliennes, une genouillère rotulienne (Gibortho rotulienne) emprisonne la rotule en la soulageant des contraintes exercées.

Antalgiques

Paracétamol (Dolipraneoro®), anti-inflammatoires oraux pendant quelques jours

 

Infiltrations

 

L'infiltration consiste à injecter au plus proche du tendon et non dans le tendon lui-même une solution comportant le plus souvent de la cortisone ou un dérivé anti-inflammatoire et antalgique. Ces infiltrations sont efficaces dès les premières heures et vont diminuer l'inflammation à condition de bien respecter la période de repos prescrite par le médecin.

En général, on recommande de ne pas dépasser 3 infiltrations par an à plusieurs semaines d'intervalle car la cortisone expose à une fragilisation osseuse, un risque d'infection, une atrophie et/ou une fragilité de la peau si l'injection est trop superficielle.

Topique

(à visée anti-inflammatoire et/ou anti-œdémateuse) : Baume Saint-Bernard®, VoltarenActigo®, Lumbalgine®, Ibutop®, Intralgis®, Osmogel® ...

Rééducation Massages profonds, étirements, exercices de musculation spécifiques
La prise en charge est très longue et se fait en milieu spécialisé

Avant de prendre ce traitement, consultez notre fiche conseil : Médicaments, horaires alimentation

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
       

Soigner les atteintes ligamentaires par Oligothérapie

Tendinites et/ou en cas d'entorses à répétition

Oligosol® fluor Utilisé comme modificateur du terrain en particulier au cours d'atteintes ligamentaires mineures chez l'adulte. Prendre une ampoule par jour en sublingual le matin à jeun; laisser sous la langue une minute avant d'avaler

Avant de prendre ce traitement, consultez notre fiche conseil : Oligothérapie

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
       

Traitement des entorses bénignes par homéopathie

© Jean Schweitzer | Dreamstime.com Traitement à effectuer après mise en place du" protocole GREC"

Sucer 3 granules 3/J 15 jours par mois pendant plusieurs mois
Dans tous les cas

 

Ajouter un ou plusieurs traitements suivants en fonction des symptômes

 

Spécifique des contusions et entorses
  • Douleurs musculaires améliorées par le mouvement, la chaleur ou un massage léger ou bandage de soutien Rhus tox 5CH

  • courbatures suite de traumatismes, Mieux en bougeant, sensation d’atteinte osseuse    Ruta 5CH

  • La zone lésée est enflée et violacée, elle parait refroidie. Des compresses fraiches soulagent la douleur. Coups au niveau de l’œil   Ledum pal 5CH

  • Coups au niveau d’une zone très sensible (extrémités) avec douleur irradiante. Douleurs du coccyx et des zones très innervées   Hypericum 5CH

  • Le moindre mouvement amplifie la douleur, vous devez maintenir fermement le membre atteint  Bryonia

En cas d'entorses à répétition

Avant de prendre de l'homéopathie, consultez notre fiche conseil : Homéopathie

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
       

Soigner une tendinite par homéopathie

© Jean Schweitzer | Dreamstime.com Prendre les remèdes le plus tôt possible, 5 granules toutes les heures en phase aiguë pendant 48 heures, puis réduire à 3prises/jour jusqu'à la guérison.
En fonction des symptômes
  • Rhus toxicodendron 5CH Sensation de raideur disparaissant avec le mouvement (dérouillage matinal) et atténué au repos. Amélioré par la chaleur.
  • Ruta graveolens 5CH : Besoin de changer constamment de position pour atténuer la douleur. Sensation de meurtrissure
  • Causticum 5CH: les tendons sont contractés et raides, les symptômes sont améliorés par des applications humides et chaudes ou par temps humide
En fonction de la causalité
  • Séquelles d'entorse: ruta graveolens
  • Suite d'effort: Arnica montana (le lit semble dur); Rhus toxicodendron (après un effort continu, ou bien soudain et violent)
  • Tendinite d'insertion: Ruta graveolens (tendinite chronique)
En fonction de la localisation
  • Cheville: Ledum palustre 5CH: douleur améliorée par les applications froides
  • Coude: Kali bichomicum 5CH + symphitium 5CH
  • Epaule: Ferrum metallicum 5CH
  • Genou: Sticta pulmonaria 5CH: inflammation sans épanchement; Guaiacum 5CH: sensation de raccourcissement des tendons, aggravation par la chaleur, le mouvement et le toucher.
  • Poignet: Ammonium carbonicum 5CH: sensation d'engourdissement; Actaea spicata 5CH: œdème aggravé par le toucher et le mouvement: Ruta graveolens
  • Tendon d'Achille: Hedoema pulegioides 5CH: tendon gonflé, aggravation par la marche; Guaiacum 5CH: sensation de raideur.
Traitement local
Appliquer localement 2 à 3/jour de la pommade Rhus toxicodendron TM 4%

Avant de prendre de l'homéopathie, consultez notre fiche conseil : Homéopathie

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
       

Traitement des entorses bénignes par phytothérapie

Traitement à effectuer après mise en place du" protocole GREC"

Application locale

 

  • Arnica indiqué comme contrecoup et pour les bosses sans plaie  à appliquer 3 fois/jour  

Arnican® gel, Arnigel® ou Bio Arnica Gel® , Arni Stick®, CICABIO® Arnica, Pharmadose® Gel d'Arnica...

 

Le gel à l'arnica bio® contient en plus de l'arnica , de l'huile essentielle d'hélichryse ce qui contribue à résorber l'œdème plus rapidement. A partir de 6 ans

Traitement pouvant être associé à l'homéopathie

Avant de procéder à ce traitement, consulter attentivement notre fiche conseil : Phytothérapie

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
       

Traitement des entorses bénignes par aromathérapie

Traitement à effectuer après mise en place du" protocole GREC"

Contre indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement

Les huiles essentielles

Si l'œdème prédomine Masser l'entorse 2/jour avec cette huile qui permet aussi de résorber l'hématome.
Si la douleur prédomine Appliquer quelques gouttes sur l'endroit douloureux plusieurs fois/jour pendant 15jours

Les prêts à l'emploi

Gels à l'arnica et aux huiles essentielles

Ces gels sont concentrés en extrait d’Arnica et en huiles essentielles Bio, dont l’HE Hélichryse, réputées pour leurs extraordinaires pouvoirs anti-hématome, anti-inflammatoire et antalgique. L’action de cette synergie est renforcée parfois par de l’eau florale de Camomille Romaine traditionnellement utilisée pour ses vertus apaisantes.

Ces gels sont utilisables à partir de 3 ans.

Gel Arnica, BIO Arnica gel...

Avant de procéder à ces traitements, consulter attentivement notre fiche conseil : Aromathérapie

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
       

Soigner une tendinite par aromathérapie

Les huiles essentielles
HE anti-inflammatoire Ces HE ont pour principe actif des esters terpéniques (salicylate de méthyle, acétate de néryle) ou des aldéhydes terpéniques (citronellal, géranial)
  • HE Gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens) Elle peut être irritante pour la peau et ne doit être utilisée que diluée à 20% au maximum. Son emploi par voie orale est exceptionnel et du strict ressort médical. CI grossesse, allaitement, enfant de moins de 6 ans, allergie à l'aspirine. 1 goutte diluée dans une huile végétale en massage 2 à 3/jour.
  • HE Hélichryse italienne (Helichrysum italicum ssp.serotinum). Anti-inflammatoire, antispasmodique et désinfiltrante des tissus. CI grossesse, allaitement, enfant de moins de 7 ans, systèmes nerveux fragilisés. 2 gouttes diluées dans une huile végétale en massage 3/jour.
  • HE Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora): indiqué en cas de pathologie inflammatoire importante (Tennis-elbow). 2 gouttes 5 à 6/jour en massage ou en application cutanée
  • HE Citronnelle : Anti-inflammatoire percutanée puissante. Elle s'utilise en massage, diluée dans l'huile végétale de noisette ou le macérât de millepertuis
HE antalgiques Ces HE ont pour principe actif le menthol (Huile essentielle de menthe poivrée: Mentha piperita). Le menthol provoque une vasoconstriction à l'origine d'une sensation de froid et donc d'un effet anesthésiant et antalgique. Utilisation: 2 à 3 gouttes en une seule fois en application locale) ou diluée à 20% dans 80% d'extrait huileux de Millepertuis en massages.

Contre indications (cétones et menthol):  grossesse, allaitement, enfant de moins de 7 ans, systèmes nerveux fragilisés.

Précaution d'emploi: ne pas utiliser sur une surface étendue en raison du risque d'hypothermie.

Les huiles essentielles
Les prêts à l'emploi

Les gels de massage anti douleur sont fortement concentrés en huiles essentielles de genévrier, gaulthérie, petit grain combava, menthe, verveine exotique, thym, térébenthine.... Ces huiles essentielles sont traditionnellement utilisées pour leurs actions anti-inflammatoire, anti-douleur et relaxante musculaire. Ces gels sont parfois enrichis en extraits végétaux d’origine naturelle d’Harpagophytum, de Cassis et d’Huile végétale de calophylle aux propriétés anti-inflammatoires et antirhumatismales, reconnues pour soulager les douleurs des muscles ou articulations raidies

 

Gel Ostéoroma®, NOCICEPTOL...

Avant de procéder à ces traitements, consulter attentivement notre fiche conseil : Aromathérapie

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 
         
       

Quand faut-il consulter un médecin?

Surveiller les signes suivants

© Tibor Varga | Dreamstime.com
  • Tout entorse chez un enfant doit amener à consulter un médecin

  • En cas de douleur intense

  • Si impossibilité de poser le pied à terre ou de se servir du membre atteint

  • Si impossibilité de faire quatre pas consécutifs

  • Si perception de craquement, de déchirure ou si l'articulation "a du jeu" ou semble instable. Si pied déjeté en arrière et en dehors. Si laxité ou mouvements anormaux de la cheville traduisant une rupture ligamentaire

  • Si ecchymose d'apparition rapide voire immédiate accompagnée d'un œdème important. Un hématome sous la plante du pied est évocateur de fracture

 

 

Dans ces cas, une consultation médicale s'impose

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

ENTORSE TENDINITE »

 



 

Index juridique

Déclaration d'intérêts: L'auteur déclare ne pas avoir de conflits d'intérêts en relation avec cet article.

Cet espace de conseils sur les médicaments et la santé ne remplace en aucun cas le diagnostic et les conseils d'un médecin ou d'un pharmacien.

Les informations mises à jour et publiées sur ce site sont à titre strictement indicatifs.

Il ne faut en aucun cas utiliser ces informations à but de diagnostic. Nous ne pourrons pas être tenu responsable d'une mauvaise interprétation de son contenu ni de l'état de santé du lecteur, qu'il soit antérieur ou ultérieur à la consultation de ces fiches conseil.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HONCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Sites de santé de confiance certifiés HONcode: